06 janvier 2007

A la fin de la fête de finde ramadan, on était sur la côte de sa mère Egée...et puis on est reviendu!

C’était une bonne journée de vacances, une vraie. Une de celles où l’on l’impression de ne rien foutre mais qui s’avère finalement très appréciable.

Donc après ce réveil, direction promenade vers une non-loin inconnue, la plage qui borde notre ville d’accueil, Güzelçamlı.

Finalement, nous ne rejoignons pas Ali et Tony au parc national ; le temps est couvert, menaçant et vu que j’avais projeté d’y aller à la nage (faute de tunes !)…

On a joué à la baballe avec Ben et des gosses nous ont rejoints.

Errances et découvertes ;

Ali arrive équpé de son fier destrier :un scooter yamaha 50cc… Heureux comme un gamin à la fête forraine, il embarque Josefine pour manger quelque part.

Nous, on glande et avale les 3 concombres qu’il reste…

Errances et reconnaissances ;

Je me décide pour un dernier bain ; la mère Egée est vraiment très accueillante… !Ben et Josefine m’y suivent. Deux, trois brasses pour se décrasser les branchies et dégourdir les nageoires.

Deux jeunes filles (« jeunes » parce que 14 et 15 ans !) qui nous avaient repérés depuis longtemps, gloussent sur la digue.

Et, à ma sortie, l’une d’elles m’apporte une offrande (normal, je suis Dieu, ou un dieu, je sais plus) : un OURSIN VIVANT! Oui, oui ! Un oursin vivant ! Que j’ai tôt fait de rendre à sa mer d’adoption… !

En remontant avec prestance les marches menant au sentier, je tombe nez à nez avec… la grande sœur et la mère de cette petite !

[Ben s’occupera bien de la mère je pense !]

Avec ma serviette autour de la taille et mon torse de velu, elles me font comprendre que je ressemble fortement à ce chanteur de pop turque ultra connu : Tarkan !, et une fois les présentations achevées, la grande sœur s’empresse de me demander numéro de tel et adresse mail… J’obtempère, rien à perdre ! Qui sait ce qu’il en adviendra ?

On quitte difficilement notre hôtel (Tony nous a rejoints après avoir escapadé toute la journée dans la montagne au rythme de rencontres avec sangliers et fleurs odorantes !) ;on lâche avec douleur l’argent (tiens l’oursin aurait-il finalement repris place au fond de ma poche… ?!), et on prend la route pour Kuşadası (Kuşadası, où nous rencontrerons nos acolytes canadiens et américains, de passage ici pour Izmir) où nous trouverons très certainement un bus pour Ankara.

Ce que nous avons fait et ce que nous faisons vu que nous sommes dans ce bus pour 10 heures de voyage ; il est 22h49.

Posté par buzz le vrai à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A la fin de la fête de finde ramadan, on était sur la côte de sa mère Egée...et puis on est reviendu!

Nouveau commentaire