06 septembre 2006

Veille de rentrée méconnue, veille de rentrée méconnaissable

[Dans notre premier appart à çankaya, quartier des ambassades]

Il est trop tôt, certainement, pour porter idées et jugements sur cette contrée, mais il semblerait qu'au-delà de l'aspect initiatique de cette aventure se mire un miroir grossissant. L'image est la même mais les traits changent. Ce qui semblait être vérités absolues devient tout à coup détails insignifiants.
Un nouveau chemin apparaît, un nouvel horizon se dessine.
Le YOL de ma rue bordelaise m'aurait-il guidé ici sans que je ne le sache? Ou est-ce la maîtresse de Zeus qui, sous son air ingénu, a endossé le costumes des Sirènes?
Je m'y plais et m'y complais. Une vague impression de bien-chez-soi.
Selon le marc turc, un amour s'offrira à moi, si ce n'est déja fait. Deux chemeins m'attendent aussi, paraît-il, comme ces quatre mégots qui s'alignent promptement à mes yeux comme pour me le confirmer.
L'air d'ici se respire;s'inspire, s'expire et m'inspire. Ainsi je m'attends à tout: au pire comme aux rires...!

Clem

Posté par buzz le vrai à 21:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Veille de rentrée méconnue, veille de rentrée méconnaissable

  • yo

    t'écris bien mais t'en fais des tonnes avec les descriptions c'est trop marrant!!vous avez déménagé? bisouilles

    Posté par ccil, 04 octobre 2006 à 20:25 | | Répondre
  • Fôôôôôôôôte

    dans les élucubrations plus ou moins fermentées au houblon - ou que sais-je encore...- ne pas négliger la forme verbale : 3° pers. pl --> (ils, elles) CONCOURENT, au détriment du sinistre substantif CONCOURS;
    ceci dit, c'est très divertissant, poursuivez l'inspiration et rendez la plume prolyxe.
    BISOUS A VOUS DEUX.

    LA MAMOU

    Posté par tareum, 04 octobre 2006 à 22:54 | | Répondre
  • Mortel ton blog... "le houblon" ne serait ce pas de la famille des cannakelkechozcomca ? Bien delire tout ca, et kikou à "tareum" ... mdr

    Florian de N.C.

    Posté par Nk36, 09 octobre 2006 à 00:58 | | Répondre
Nouveau commentaire