06 septembre 2006

Veille de rentrée méconnue, veille de rentrée méconnaissable

[Dans notre premier appart à çankaya, quartier des ambassades]

Il est trop tôt, certainement, pour porter idées et jugements sur cette contrée, mais il semblerait qu'au-delà de l'aspect initiatique de cette aventure se mire un miroir grossissant. L'image est la même mais les traits changent. Ce qui semblait être vérités absolues devient tout à coup détails insignifiants.
Un nouveau chemin apparaît, un nouvel horizon se dessine.
Le YOL de ma rue bordelaise m'aurait-il guidé ici sans que je ne le sache? Ou est-ce la maîtresse de Zeus qui, sous son air ingénu, a endossé le costumes des Sirènes?
Je m'y plais et m'y complais. Une vague impression de bien-chez-soi.
Selon le marc turc, un amour s'offrira à moi, si ce n'est déja fait. Deux chemeins m'attendent aussi, paraît-il, comme ces quatre mégots qui s'alignent promptement à mes yeux comme pour me le confirmer.
L'air d'ici se respire;s'inspire, s'expire et m'inspire. Ainsi je m'attends à tout: au pire comme aux rires...!

Clem

Posté par buzz le vrai à 21:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Veille de rentrée méconnue, veille de rentrée méconnaissable

    yo

    t'écris bien mais t'en fais des tonnes avec les descriptions c'est trop marrant!!vous avez déménagé? bisouilles

    Posté par ccil, 04 octobre 2006 à 20:25 | | Répondre
  • Fôôôôôôôôte

    dans les élucubrations plus ou moins fermentées au houblon - ou que sais-je encore...- ne pas négliger la forme verbale : 3° pers. pl --> (ils, elles) CONCOURENT, au détriment du sinistre substantif CONCOURS;
    ceci dit, c'est très divertissant, poursuivez l'inspiration et rendez la plume prolyxe.
    BISOUS A VOUS DEUX.

    LA MAMOU

    Posté par tareum, 04 octobre 2006 à 22:54 | | Répondre
  • Mortel ton blog... "le houblon" ne serait ce pas de la famille des cannakelkechozcomca ? Bien delire tout ca, et kikou à "tareum" ... mdr

    Florian de N.C.

    Posté par Nk36, 09 octobre 2006 à 00:58 | | Répondre
Nouveau commentaire